• citation lego voyageures 1
  • citation lego voyageures 2
  • citation lego voyageures 3
  • citation lego voyageures 4
  • citation lego voyageures 5
  • citation lego voyageures 6
  • citation lego voyageures 7
  • citation lego voyageures 8
  • citation lego voyageures 9
  • citation lego voyageures 10
  • citation lego voyageures 11
  • citation lego voyageures 12
  • citation lego voyageures 13
  • citation lego voyageures 14
  • citation lego voyageures 15
  • citation lego voyageures 16
  • citation lego voyageures 17
  • citation lego voyageures 18
  • citation lego voyageures 19
  • citation lego voyageures 20

Pas assez belle journée pour mourir !

16 Comments

Salut à tous,

Âmes sensibles s’abstenir !

Hier, mercredi 26 décembre, nous avons été victimes d’un accident de la route. Avant de vous raconter ce qui s’est passé, sachez que nous allons plutôt bien compte tenu de ce qui s’est produit.

Nous roulions sur une route avec passablement de trafic et peu d’espace sur le côté pour nos insignifiantes roues de vélo. Après 50km et déjà une centaine de véhicules qui nous avaient dépassé comme des fous, un camion de transport a heurté mon vélo ! (Johann)
La vitesse du chauffard était dans les 100-120km/h et la violence du choc a été aussi extrême que courte dans nos esprits. Par chance pour Marie, je roulais dans sa roue, légèrement décalé côté route pour la protéger comme nous le faisons depuis 23’000km maintenant. Le pare-choc du camion a percuté ma sacoche arrière gauche et l’a envoyé s’écraser sur ma cuisse avant de voler à dix ou quinze mètres sur la route. La force de l’impact combinée au poids de l’ordinateur dans la sacoche on dessiné sur mon corps une ligne parfait de la fesse au genou et on cisaillé un côté du sac.
Les accroches en plastique ont explosé mais elles ont du faire office de soupape car le vélo n’a rien du tout. Le porte-bagage est intact et même la soudure semble avoir tenu le coup !

Le rétroviseur est venu taper mon omoplate qui était protégée par deux couches d’habits ce jour-là. Mon gilet s’est déchiré et la vitesse du contact a brûlé les fibres de mon pull sous-vêtement !

Je suis bien entendu tombé et mon poignet m’a servi de ressort pour ne pas m’écraser lamentablement. Au premier regard, après 20 secondes, il était tellement enflé que j’ai cru à une fracture avec déplacement osseux ce qui a surement contribué à mon teint si blanc ! Mes jambes étaient enflées aussi au niveau du genou gauche et mon bras est marqué au niveau du coude. Le triceps a aussi ramassé car je souffre de douleurs musculaires fortes.

Le vélo couché à terre, j’ai vu que ma sacoche d’appareil photo était cinq mètres plus loin avec mon réflexe posé dans le sable…

La son de l’impact raisonnait encore et combiné au cris de Marie, l’espace d’un instant, nous ne savions plus qui était en vie ou pas ou blessé ou pas.

Par chance, plusieurs véhicules se sont arrêtés pour nous secourir et appeler police et ambulance. Le chauffard a eu besoin de 300m pour se stopper ce qui laisse imaginer sa vitesse et capacité de réaction. Durant 2 secondes, j’ai eu envie de lui arracher la tête ! Deux secondes hors de moi qui finalement ont laissé la place à la pitié pour la petitesse de sa personne. Au moment où je lui ai demandé de s’expliquer, il m’a simplement dit que en face il y avait du trafic et pas de place pour s’écarter !!! Après lui avoir rappelé que l’on peut freiner dans un camion et que c’est la pédale du milieu, j’ai décidé de l’ignorer !

L’ambulance est arrivée, nous y sommes montés et 30min plus tard, nous étions à l’hôpital en attendant soins et radio.

Au final, la chance est incroyable, il n’y a pas de facture ! Juste une quantité incroyable de contusions, de bobos, de douleurs de courbatures ! Bref, l’expression « j’ai l’impression d’être passé sous un camion » prend désormais un autre sens pour moi. Tout bleu le Johann !

On a passé l’après-midi entre police et chambre d’hôtel pour récupérer et revenir sur terre et on se dit qu’on a eu beaucoup de chance. Commence alors la session des si : Si le camion avait été plus à droite de 5cm – Si Marie était derrière à ma place – Si j’était en danseuse au lieu de assis – Si on s’était réveillé 5min plus tôt ou tard – Si nous avions fait une pause café 15km auparavant ??? Bref, inutile ou faisant part d’un processus quelconque de répétition de l’accident, ces questions nous ont hantés un bon moment et continueront surement un peu !

Je crois que ce n’était simplement pas notre heure ! Mais les frissons sont encore là au moment de repenser au terrible son de fracas qui nous poursuit.

Enfin, l’aventure continue mais avec un poignet meurtri et probablement un rythme très doux pour ces prochains jours.

Découvrez quelques photos au bas de cette chronique…ce n’est pas du voyeurisme mais juste la promesse de partager avec vous nos coups durs aussi !

Détail technique, l’appareil photo et le Mac ont survécu…incroyable !

On vous aime tous fort et on vous souhaite le meilleur ! Que votre bonne étoile vous suive quelques soit le nom que vous lui donniez !

Marie et Johann

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Plus blanc tu meurs !

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

L'arrête de la sacoche lancée à 100km/h avec un MacBook dedans...

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Poignet quasi pété ! Ouf !

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Gilet Haglöfs...qui m'a évité une belle brulure ! (oui je fais un peu de pub)

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Sacoche volante...meurtrie ! Marie a tout réparé ! Merci mon coeur !

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Après 24h, bandage en moins, c'est déjà moins enfle !

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Ca fait mal !

16 Comments

  1. Wannnnnnn, chanceux dans la malchance!
    Contente de voir que vous allez quand même bien.
    Que de belles pensées pour vous deux!
    Danie, xoxoxox

    p.s. je suis fan de MAC et je suis ravie de savoir que mon macbook pro est du solide ;-) ))

  2. aie aie vous êtes comme les légos incassable.Bonne route prenez bien soin de vous bisous

  3. t es incoyable après ce qu ils vous êtes arrivés tu nous écrit ton histoire et en la lisant j avais l impréssion de vivre ça en direct.Merci aux anges gardiens qui vous suivent depuis le début et qui vous accompagne a chaque geste que vous faîtes bonne journée gros becs

  4. Wouah, et déjà tout est raconté sur le blog ! Vous êtes des solides!

    Vraiment heureux que rien de plus grave ne se soit produit !

    J’espère que tu sera vite 100% rétabli !

    Ptite question : La sacoche vient de la remorque ou de l’arrière de ton vélo ? La remorque n’a pas été touchée?

    Salutation de nous deux :)

  5. Hello Johann et Marie, content d’entendre que vous aller bien! Après être passer sous un camion… Ta bonne étoile t’as sauvé, bonne chance pour la suite. P.S. C’est quand même solide un Mac!

  6. Oooouf, ça fait froid dans le dos! Heureusement vous êtes entiers tous les deux! Remettez-vous bien de vos émotions et contusions.
    PS: jolies fesses!

  7. Ouf ! Hmmmpffff !
    Beaucoup de chance, une bonne musculature, de bons réflexes, des anges gardiens performants et attentifs, un formidable appétit de vivre, tous ces facteurs associés ont permis de limiter les dégats ! C’est vrai qu’à voir ta couleur, on aurait envie de te transfuser ! Et compte tenu du choc, je trouve que tu t’en sors bien. T’as peut-être une armure invisible ?
    Les émotions font partie du voyage mais des comme ça, tout le monde s’en passe. La peur rétrospective va vous poursuivre encore un peu, courage pour le rétablissement. Bisous

  8. las rutas para estas fechas se cargan mucho de turistas son muy peligrosas.. espero te recuperes pronto johan….

  9. Des anges veillent sur vous c’est sur! Et on les en remercies!
    Cette histoire nous montre à quel point les automobilistes ne respectent pas les cyclistes et il n’y a pas besoin d’aller en Argentine pour s’en rendre compte! Je suis soulagé que rien de trop grave ne soit arrivé et même si les anges veillent sur vous, soyez prudent les amis! Hasta luego et bonne année 2013! Biz

  10. Comme d’habitude vous êtes toujours dans les extrêmes en bien comme en mal…. votre bonne étoile était là… grand courage à vous, dans ces moments difficiles loin de tout. t’as les cuisses solides en tout cas Johann :-) , bonne route et attention aux véhicules plus lourd que vous….

  11. Hé bien vous vous en êtes bien sortis les aléas du voyage ce n’est pas toujours soleil.

    En espérant que vous vous remettez vite et que les anges continuent à vous garder la petite lumière brille pour vous bon courage

  12. Bonjour les lego,

    Hé ben, quelle aventure… De celles dont on se passerait bien. J’imagine qu’il doit être un peu difficile de prendre la route en toute confiance désormais?

    J’espère que cela ne vous a pas trop atteint dans votre moral.

    De notre côté, nous sommes rentrés en Suisse depuis quelques semaines… On ne vous a pas attendus pour la première fondue! Choc des cultures et choc des températures… Le retour n’est pas l’étape la plus facile, mais vous avez encore le temps ;-)

    Prenez bien soin de vous et… allez-y molo!

    Bonne année 2013, on y est presque! :-)
    Emilie et Seb

  13. Bonne fin 2012 Lego voyagent ailleurs !

  14. La chance était à vos côtés et, comme dirait Ernest, vous êtes comme des nouveaux-nés. Longue vie à vous et que cette chance vous accompagne encore et encore.
    François

  15. Ben on peut dire que vous êtes nés sous une bonne étoile…
    Allez courage les Legos, reposez-vous bien et bonne route pour la suite de votre aventure…
    On pense fort à vous deux……gros becs de nos montagnes….

  16. Un mauvais passage dont vous vous seriez bien passé! Meilleurs voeux pour 2013 et surtout bonne route!
    Antoinette et Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>