• citation lego voyageures 1
  • citation lego voyageures 2
  • citation lego voyageures 3
  • citation lego voyageures 4
  • citation lego voyageures 5
  • citation lego voyageures 6
  • citation lego voyageures 7
  • citation lego voyageures 8
  • citation lego voyageures 9
  • citation lego voyageures 10
  • citation lego voyageures 11
  • citation lego voyageures 12
  • citation lego voyageures 13
  • citation lego voyageures 14
  • citation lego voyageures 15
  • citation lego voyageures 16
  • citation lego voyageures 17
  • citation lego voyageures 18
  • citation lego voyageures 19
  • citation lego voyageures 20

Rouler, tomber, se relever, fêter, partager et continuer de rêver

10 Comments

Bonjour les amis,

Mendoza aura marqué une pause bien agréable dans notre périple en direction du sud. Quelques délicieuses empanadas accompagnées de vin et de glaces pour le dessert ; le tout couplé à une ambiance de fête entre les quatre cyclistes que nous sommes et le couple qui nous accueille ; ce fût juste une réussite totale !

Noël approchant à grands pas, on décide de partir le 24 pour laisser tranquille Toto et Vicky et on reprend la route en traversant des étendues immenses de vignes au sud de cette soi-disant capitale mondiale du vin (ça sent l’auto proclamation…) Les paysages sont beaux mais la chaleur et le trafic sont tels que après 35km, on se regarde et on se demande si on ne devrait pas prendre un bus pour sauter ces 500km de désert aride où il n’y a, paraît-il, rien à voir du tout. Finalement, on fait demi-tour en direction du terminal de bus de Mendoza et on se trouve un bus qui nous mène à Neuquen, aux portes de la Patagonie. Durant le trajet de nuit, on fête le réveillon à notre manière en mangeant…un pot de Nutella et du pain ! Mmmmmh ! Le Noël le plus « cheap » et culinairement simple que nous ayons fait.

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Nous débarquons dans la province de Neuquen et dès 8h, le vent est au rendez-vous. Sa force est surprenante et même si nous étions préparés à plier sous la force de Éole de Patagonie, c’est une bonne baffe que nous dégustons en ce matin de Noël. Même si cette fête est nettement moins marquée que en Europe ou aux Etats-Unis, les rues sont vides, désertes et aucune épicerie n’est ouverte pour nous offrir un petit-déjeuner. Seule la station service à la sortie de la ville aura pu nous offrir une pause vent, café et viennoiserie avec en prime un wifi !

Le vent nous accompagne durant toute la journée et on trouve refuge dans un camping au bord d’une rivière où beaucoup de gens fêtent Noël en faisant des grillades au bord de l’eau…hé oui, ici c’est l’été !
On passe la soirée tranquille en buvant le Maté et en mangeant des pâtes améliorées avec…du fromage ! On attire la sympathie des gens et on partage quelques discussions avec des locaux estomaqués devant notre périple ou nos vélos chargés. Marcelo, un jeune du village nous joue même quelques chansons typiques de la région avec sa guitare et deux pour mille d’alcool dans le sang !

On reprend la route le 26 avec un magnifique soleil et un vent plus modéré. Malheureusement, le trafic est inversement proportionnel à la force du vent et c’est de la folie. Les camions roulent à 100km/h à un mètre de nous et après quelques kilomètres, ce qui devait arriver arrive. Je suis heurté par une camionnette ! La violence du choc est atroce et dans nos souvenirs, le bruit de fracas résonne encore après déjà presque deux semaines. (voir post précédent)

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Après un passage à l’hôpital et deux nuits dans un motel routier pour récupérer de nos émotions et soigner mes blessures, on décide de prendre un bus pour sortir de la route maudite. C’est un petit saut en avant de 150km qui ne représente rien sur la carte mais beaucoup dans nos têtes car rouler à nouveau sur cette route était hors de question !

On arrive dans le village de Junin de Los Andes et la végétation est totalement différente du centre ou nord de l’Argentin. C’est la région dite « de los lagos ». Les rivières où coule une eau transparente et magnifique serpentent dans de nombreuses vallées et les forêts habillent tous les flancs de montagnes. Le volcan Lanin trône et veille sur les habitants de la région.

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

On marque deux jours de repos même si on n’est pas fatigué, histoire de laisser le temps à mon corps de récupérer…

Puis vient le moment de reprendre la route à vélo avec un poignet bandé et des contusions sur tout mon côté gauche. Les sensations sont mitigées, les douleurs sont là mais gérables et c’est plus le trafic qui nous mène la vie dure. A chaque rugissement de moteur qui vient de derrière nos oreilles, c’est les palpitations cardiaques qui s’envolent et l’appréhension d’un choc qui demeure en l’air… Seuls 45km nous séparaient de San Martin de Los Andes mais l’épreuve fût intense !

 

Une fois dans cette petite ville assise dans une vallée au bord d’un lac bleu, nous retrouvons Marie et Olivier (Dring-Dream) dans le seul camping de la ville. Ils sont accompagnés d’un couple de Hollandais cyclistes eux-aussi et on s’installe à six sur une parcelle. Puis comme c’est le 30 et que la St-Sylvestre approche à grands pas, San Martin devient le lieu de rendez-vous des cyclistes migrateurs en quête d’une extrémité sud plus si lointaine. En l’espace de 24h, on se retrouve à 16 cyclotouristes partageant récits, histoires, galères et coups de cœur.  L’ambiance est parfaite, pas de prise de tête, pas d’individualité égoïste, pas de « moi je » et la langue officielle de ce groupuscule est l’espagnol ! Bel exemple d’intégration de gringos dans un continent hispanophone.

En apothéose, la nuit du 31 où nous cuisions un barbecue géant avec viande délicieuse, pain maison sur le feu, vin en brique surprenant et ambiance parfaite. Les plus courageux se sont couchés à l’heure où le premier soleil de 2013 sortait des montagnes. Marie en faisait partie et bien imbibée, elle a passé le 1er de l’an dans la tente à récupérer ! ;-)

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Aux diables les nouvelles résolutions fragiles, éphémères et sans intérêt pour la nouvelle année, juste continuer à vivre dans l’Amour, le partage et le respect des autres. Nada màs !

Guy et son épouse sont un couple français qui vit à San Martin une bonne partie de l’année et ils nous ont offert vin et nourriture délicieuse pour reprendre des forces en vue du lendemain. Quel bien de rencontrer encore une fois des gens aussi généreux.

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Après la promesse de nous retrouver tous plus bas ou à Ushuaia, on reprend la route à quatre (avec Marie et Olivier) en direction du Chili. La route des sept lacs est somptueuse et on s’en met plein la vue à chaque tour de roues. L’heureuse rencontre avec d’autres cyclistes nous apprend que le poste de frontière routier que nous prévoyions de prendre est fermé car il a brulé le jour de l’an. Ceci nous oblige à passer par Bariloche et prendre un bateau cher pour rejoindre Petrohué au Chili. La traversée de ces lacs est supposée être belle comme si nous naviguions dans un fiord mais malheureusement, c’est une journée pluvieuse…Terriblement pluvieuse ! On ne verra que les extrémités du bateau et l’eau sur laquelle nous flottons. Comme il s’agit d’une succession de trois bateaux, on doit reprendre les vélos entre deux et parcourir quelques kilomètres pour aller au ponton suivant…Et il pleut toujours ! Sacré journée !

On termine dans le port de Petrohué et les filles parviennent à nous dégoter une endroit pour dormir au sec car la perspective de planter la tente ne nous appelle que très moyennement. On partage un local dans un office du tourisme où trois jeunes chiliens nous laissent dormir. La soirée est chaleureuse et on se repose après la journée transbordements de l’extrême !

Au matin, les affaires ont déjà bien séché et on remonte en selle avec quelques rayons de soleil qui percent le ciel maculé de nuages gris. Après six kilomètres, on visite des cascades impressionnantes. Le rugissement provoqué par l’eau qui s’engouffre dans d’étroites fissures et finit par tomber de quelques dizaines de mètres est saisissant. On apprécie le spectacle ! La route se poursuit et la différence entre Chili et Argentine est énorme. Les routes sont meilleures, les chauffeurs plus calmes et respectueux de nous et comble du luxe, on a même droit à une bande cyclable séparée des voies de circulation. On rêve !!!
Pluie et soleil s’alternent le temps de trouver un endroit pour poser la tente pour la nuit dans un champ appartenant à un paysan fort aimable. Le locataires d’une petite maison, elle-aussi sur le champ sont très gentils et durant la soirée et notre souper open air, ils débarquent avec des petits pains maisons DELICIEUX !

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

A coup de ballons en forme d’animaux, Olivier séduit la petite fille de 7ans du couple et c’est peut-être ce qui a contribué aux petits pains fait avec gentillesse ! Joli lien tissé l’espace d’un instant entre un cycliste et une enfant !

Un magnifique berger allemand (le chien pas le travailleur…) nous amuse toute la soirée car il veut constamment jouer avec nous et le bâton à lancer. Son rituel consiste à saisir le bois parterre, à s’approcher de nous et à nous le lancer de sa gueule à nos pieds avant de se mettre lui à terre. Un chien dressé dans les règles de l’art !

Après une nuit humide mais reposante, on se réveille sous la pluie et l’avantage en étant à quatre, c’est que le moral reste au beau. On déjeune sous la tente et on reprend la route tout de plastique vêtus. Après quelques kilomètres, on arrive à Puerto Montt, fin de la route principale qui fait office de colonne vertébrale du Chili. C’est depuis une petite cabane où nous avons élu domicile le temps de trois nuits que nous vous écrivons. De là, nous allons prendre un bateau ce vendredi à minuit pour rejoindre la Carretera Australe qui devrait occuper nos roues pour les prochains 1000km.

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

La galerie photos, vous savez où elle se trouve et pour la vidéo, c’est ci-dessous.

On vous embrasse tous fort et on vous souhaite tout le meilleur pour 2013.

Marie et Johann

Image de prévisualisation YouTube

10 Comments

  1. Salut les Lego
    Que de rebondissements! En tout cas, ça a l’air d’aller mieux pour vous et on s’en réjouit. On pense que les paysages vont être de mieux en mieux et ça nous donne envie de pédaler plus vite pour vous rejoindre.
    Bravo pour la vidéo!!! C’est trop bien

  2. Que puise dire de cette vidéo …. que houa c’est beau, deux Marie(s) une de Suisse la mienne une de Bretagne qui se retrouvent à l’autre bout du monde dans une vidéo de rêve, qui me fait rêver. Merci Johann et Marie de ces moments d’évasions….. bisous maman

  3. Jolie vidéo ! Toujours de beaux paysages pour nous autres ici en Suisse.
    Et encore BRAVO pour votre parcours !
    Impressionnant !
    Bonne route et bonne continuation !

  4. Merci pour cette belle vidéo ! Nous profitons en image des efforts de notre Marie en danseuse dans les montées et ceux d’Olivier en espagnol ! ;)
    Bises à vous quatre et bonne route.
    Maylahny, amie de la Dring Team

  5. Merci pour les news incroyable encore une fois et pour la très belle vidéo ! ça fait rêver !

  6. Ouah! C’est superbe, ça donne des envies. Bravo à vous tous et bonne continuation

  7. Magnifique los amigos!
    Vous etes bientôt arrivé a la fin de votre voyage non?!
    En tout cas j’ai hâte de vous revoir et voir à quel point cette expérience a changé votre esprit et votre manière de voir les choses et tout le reste! Les futures Gandhi que vous êtes!
    À +

  8. Mais que vous êtes bôôôô…les Lego’s…..ça fait plaisir de vous voir…on m ça les vidéos, hihihi….
     » ça me fou les frissons ces images…hein tu trouves pas ??? » dit-elle avec émotion….
    « T’es trop sensible…. » dit-il gentiment avec les yeux rouges….

    « eh oui les amis, c’est vachement émouvant de voir ça, et la musique nous entraîne aussi dans ces moments d’évasion que vous nous offrez…c’est que du bonheur…MERCIIIIIIIII… »

    Bon, voilà..après s’être mouché un bon coup…hihihihi…ouais bon on ne se refait pas hein…ok….bon…?!?! hihihi, nous revoilà pour vous raconter notre bô we de ski à Leysin avec Maman et Papa Tâche…
    Ce fût un superbe we d’amitié et de victoire….ouiiiiiiii….c’est toujours notre Steve qui nous met encore et toujours la pâtée au concours…pppfffff….c’est pas drôle…vivement que vous reveniez en GRANDE FORME pour remettre les pendules à l’heure hihihihi…..
    On a même gagné votre calendrier….ouais génial, sommes tout contents il est magnifique….merci maman M-J…hihihi…..
    Bô we, bonne neige, bien mangé, bien rigolé, mais bon comme d’hab, pas trop dormi…pppfffff hihihi…jolis moments en tout cas avec des gens sensasssss……

    Bonne route les Lego’s, soyez très prudents hein, ok comme d’hab….pas trop de sueur froide à vos mamans hein…..merci pour elles hihihihihihi……
    Allez bonne route on vous embrasse fort on pense fort à vous….
    becs enneigééééééééééésssssssssss……..

  9. Merci pour ce beau récit, ces belles photos et cette vidéo.
    Une belle manière de commencer 2013 et bone année à tous
    Charly et Isabelle

  10. Magnifique comme d’hab ! ça va nous manquer ces belles vidéos dans quelques mois mais je me réjouis de voir vos vidéos locales
    Bisous bisous legos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>